Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Culture News

Headwrap: les origines de l’attaché-foulard expliquées dans une vidéo

Une vidéo de Racked revient sur les origines culturelles et politiques du foulard.

Le turban ou le foulard de tête sont devenus des accessoires incontournables que l’on peut trouver dans les rayons d’H&M, chez les stars comme Alicia Keys, Solange Knowles ou Beyoncé mais aussi chez toutes les fashionistas portant les cheveux afro ou non. Depuis quelques années, l’engouement est tel qu’on peut retrouver sur Youtube de nombreux tutos apprenant aux filles à nouer et à attacher son foulard de manière originale.

Cet accessoire magique est capable de relooker, d’embellir et de cacher une (mauvaise) coiffure. Mais connaissons-nous réellement l’histoire symbolique de cet accessoire culturel devenu fashion ?

Dans une vidéo de 2 min 40, le site spécialisé dans la mode Racked s’est posé la question et a retracé l’histoire politique et culturelle du foulard de tête.

Tout commence aux Etats-Unis

Durant l’esclavage aux Etats-Unis, les femmes noires étaient forcées de se couvrir les cheveux d’un foulard. De plus, dans certaines parties des Etats-Unis le foulard était un symbole de hiérarchie des classes entre la population blanche et la communauté afro-américaine. La loi autorisait les femmes noires à porter soit le foulard ou le bandana pour cacher leurs cheveux. Le foulard visait donc à dénigrer et à enlaidir la femme noire car couvrir sa tête était synonyme de honte. De plus, le foulard était très utilisé chez les femmes esclaves . Ces dernières n’avaient pas le droit de montrer leur chevelure ni de faire des coiffures rappelant leur culture africaine comme les tresses.

Le foulard comme accessoire culturel

Au 18e siècle le foulard prend une autre signification et devient un accessoire de rébellion pour les femmes noires affranchies venant des Antilles et de la Louisiane (état du sud aux Etats-Unis). Elles embellissaient leur foulard avec des plumes ou des bijoux. Après l’abolition de l’esclavage en 1865 aux Etats-Unis, les femmes noires ont fini par adopter un look comme les femmes blanches et ont abandonné le foulard car cela représentait pour elles un signe de honte. Mais en 1960 le foulard refait surface avec les mouvements politiques, culturels et sociaux noirs comme les Black Panthers ou le Black Power aux États-Unis. Le foulard devient un accessoire de fierté pour les femmes de ces mouvements. Des figures emblématiques afro- américaines comme Nina Simone ou Maya Angelou portent avec fierté le foulard publiquement. Dans les années 80 et 90 le foulard fait son entrée dans le milieu de la mode. Aujourd’hui de nombreuses stars américaines comme Erykah Badu,Lauryn Hill ou encore la mannequin Lupita Nyong’o portent le foulard.

 

La chanteuse Alicia Keys avec un foulard

Le foulard et l’art du headwrap rappellent cette capacité qu’a la communauté noire à transformer des symboles d’oppression en symbole de beauté et d’empowerment.

Découvrez la vidéo ci dessous!


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps