Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

4 clés pour comprendre la performance épique de Beyoncé à Coachella

Samedi 14 avril à Coachella, Beyoncé a donné une performance mémorable empreinte d’une dimension politique non négligeable.

Les fans attendaient ce moment depuis un an et ils n’ont pas été déçus. Encore une fois, Beyoncé a fait l’unanimité lors de son passage au festival Coachella ce samedi 14 avril. Première femme noire à être la tête d’affiche de l’événement depuis sa création, Queen Bey en a mis plein la vue aux 100 000 spectateurs présents ce soir là.

A post shared by Beyoncé (@beyonce) on

Les absents qui n’avaient pas fait le déplacement jusqu’en Californie se sont connectés par milliers sur YouTube où le show était retransmis en direct. En France, il fallait être devant son ordi aux alentours de 8 heures du matin pour ne pas rater une minute du concert.

Durant près de deux heures, Beyoncé a fait vibrer la foule accompagnée d’une fanfare et d’une troupe de danseurs. Sur scène, ils doivent être au moins une centaine parfaitement positionnés dans un décor pyramidal.

Côté guest, on a eu le droit à un couplet de son mari Jay-Z, une danse de Solange mais surtout la reformation des Destiny’s Child avec l’apparition surprise de Michelle Williams et Kelly Rowland.

Si le concert était un spectacle visuel et sonore dont on aura du mal à se remettre, on a cherché à lire entre les lignes. Voici 4 clés pour comprendre et encore plus apprécier la performance de Beyoncé à Coachella.

1. HBCU Love : les universités afro-américaines mises à l’honneur

Beyoncé et sa troupe étaient tous habillés en jaune et noir. Si certains y ont vu un clin d’oeil à la robe jaune et noir de certaines abeilles et au surnom de la chanteuse Queen B (la reine des abeilles), ces couleurs ont surtout été choisies pour rappeler les couleurs de la première fraternité interuniversitaire créée par des Afro-Américains : la Alpha Phi Alpha Fraternity.

A post shared by Beyoncé (@beyonce) on

Aux Etats-Unis, plusieurs université ont été créées avant 1964 dans ke but de servir la communauté noires. On les appelles les universités traditionnellement noires ou HBCU pour Historically Black Colleges and Universities. Avec sa fanfare, sa chorale, sa majorette venue faire le show, Beyoncé a rendu hommage à cette culture assez populaire aux Etats-Unis.

De plus, pendant la première partie de son set, Bet arborait un sweat a capuche avec les lettres BAK reprennent la typographie des Black Greek, ces fraternités et sororités afro-américianes.

2. L’hymne national des Afro Américains

Dans sa setlist et toujours en première partie du show, la diva a interprété le titre « Lift Every Voice and Sing », un morceau communément appelé le « Black National Anthem ». Connu de la communauté afro-américaine, cette chanson était perçue comme un cri de ralliement pour la personnes noires dans le Sud ségrégationniste.

3. Des hommages à Fela Kuti, Nina Simone et Malcom X

Tout au long de sa performance, Beyoncé a placé des références musicales qui ne laissent pas indifférent. On a pu de nouveau entendre la voix de Malcom X sur le titre « Hurt Yourself », puis la voix de Nina Simone a résonné alors que deux danseurs se déhanchaient sur le morceau « Lilac Wine » enfin le band a joué une version du titre Zombie du grand musicien nigérian Fela Kuti. Des choix qui ne sont pas anodins, puisque ces trois personnalités étaient également réputées pour leur activisme.

4. La célébration du Black Feminism

On ne le dira jamais assez, Coachella a mis près de 20 ans a invité une femme noire à être la tête d’affiche de son festival. Beyoncé qui a encore une fois cité Chimamanda Ngozi Adichie, en a également profité pour tacler gentiment l’évènement. « Merci Coachella de me permettre d’être la première femme noire à être la tête d’Affiche de Coachella. Ca craint un peu non ?« , a-t-elle rappelé en 2e partie du show.

En somme, que vous soyez fans de Beyoncé ou pas, la performance de la chanteuse à Coachella s’inscrit désormais comme l’une de ses plus mémorables. A voir et à revoir.


(c) Beyonce.com


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps