Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

6 infos à retenir de l’interview de Cardi B pour le New York Magazine

Dans une interview exclusive donnée au NY mag, la rappeuse Cardi B s’est confiée sur sa vie, son parcours mais aussi ses projets futurs. On a gardé pour vous 6 choses à retenir de cette interview.

Cardi n’est plus à présenter, la rappeuse de 25 ans , ancienne strip-teaseuse est devenue en quelques mois un phénomène du rap game avec son morceau explosif  “Bodak Yellow”. Avec ce nouveau titre elle a su secouer la planète hip hop et toucher toutes les couches de l’industrie de la musique. En septembre elle est en effet arrivée à la première place du classement Billboard Hot 100, une rappeuse n’avait pas atteint cette position depuis 1998 avec Lauryn Hill.

Alors que son album à venir laisse toute la communauté du hip hop en suspend, la jeune femme s’est exprimée dans une interview signée Allison P. Davis pour le célèbre magazine new yorkais. À travers ce long article, nous avons pu rentrer dans l’intimité de la rappeuse tout en apprenant plus sur sa perception du succès ou encore sur sa philosophie.

Voici donc les 6 choses à retenir de cette interview :

Le son Bodak Yellow lui permet toujours de renforcer sa confiance en elle

“Ça te fait sentir comme une bad bitch. ça te donne de l’estime de toi”(…) “Des fois je ne me sens pas comme la plus belle, des fois j’ai pas l’impression d’être au top et j’écoute “Bodak Yellow” à nouveau et je suis genre “Ouais ! c’est moi ça !” 

 Pour elle le féminisme c’est pouvoir faire la même chose que les hommes et c’est ce qu’elle fait

Cardi est réfractaire à l’étiquette de “féministe” car elle ne pense pas qu’elles’applique pas à elle. “Tu sais quoi ? Je ne vais même pas me considérer quoi que ce soit”, elle dit : “Voici la chose qui me prend la tête par rapport à ce mot. Les gens pensent qu’être une féministe c’est être genre une meuf qui est allée à l’école. Elles portent des jupes jusqu’aux putain de chevilles comme une putain de première dame. C’est pas ça être féministe. Être féministe c’est être égal à ce que les hommes font. Les renois pigeonnent, et moi je pigeonne les renois”.

Elle kiffe la sensation de se faire asperger de billets parce qu’on la trouve jolie

Elle s’est lancée dans le striptease pour se faire assez d’argent pour échapper à une relation nocive. Mais il s’est avéré qu’elle aimait le strip-tease; même maintenant elle parle toujours à ses “meufs du boulot” via un une discussion de groupe, tous les jours. “Je suis vraiment contente quand les gens me regardent danser et qu’ils rappent ma musique; mais c’est différent quand tu danses et que les hommes te jettent de l’argent parce que t’es belle”(…) “C’est comme le riz que l’on lance sur la mariée“.

 

Elle a l’intention de se faire refaire le nez en décembre

Dieu fait tout le monde à la perfection mais des fois il déconne”, dit Cardi, et plus tard elle demande à l’un de ses publicistes trois semaines de libre en décembre pour qu’elle s’occupe de son nez de manière plus permanente. Cardi n’est en effet pas timide lorsqu’il s’agit de parler de chirurgie esthétique; dans une interview radio mémorable, elle avait parlé de toutes les injections aux fesses qu’elle avait reçues.”

Cardi B a toujours été sacrément badass

“Je cite un article récent du Fader qui révèle une discussion autour de son amour pour la couleur rouge, le crew de son quartier, et la lame de rasoir qu’elle gardait sur elle… Enfin entre elle … bref pour sa sécurité. ” J’avais l’habitude d’en garder une dans ma bouche,” elle dit “J’aurais gardé un flingue mais c’est New York ! On peut pas, mais je reçois des menaces. J’ai toujours un petit truc sur moi. C’est comme ça que j’ai été élevé.”

Elle compte brasser le plus d’argent le plus vite possible

“Quand je lui demande ce qu’elle a de prévu, Cardi est moins dévouée à sa musique. “Je ferais quelque chose qui m’apporte de l’argent,’ elle dit “plus vite je me fais beaucoup d’argent, le plus vite je peux avoir les enfants que je veux” Faire cette “shmoney”, comme elle l’appelle si souvent, semble souvent en désaccord avec enregistrer un morceau, prouvant à ses snobinards du rap qu’ils ont tort.” Toutefois elle n’est pas assez riche pour abandonner ce qui l’a amené ici, ces apparitions aux soirées qui peuvent lui rapporter 50 000 dollars par nuit. Elle sait maintenant que rapper “Bodak Yellow” dans un max d’endroits possibles est là où elle peut trouver la shmoney.”

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps