Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

Pourquoi Jay-Z a recréé ‘Friends’ avec des acteurs noirs pour le clip de « Moonlight »

black-friends-moonlight-jay-z

Représentation des Noirs dans les médias, excellence noire… les thèmes abordés par Jay-Z sont nombreux dans le remake de la série Friends qui sert de clip au morceau « Moonlight ».

Chaque vendredi depuis la sortie de son album 4:44, Jay-Z met en ligne en exclusivité un clip sur Tidal. Le dernier en date, « Moonlight« , met en scène la crème des nouveaux acteurs noirs de Hollywood qui rejouent mot pour mot un épisode de la série culte Friends.

Sous la houlette du réalisateur Alan Yang (Master Of None), le clip reprend même le générique de la sitcom en remplaçant la musique par le classique « Friends » de Whodini. On retrouve, Jerrod Carmichael dans le rôle de Ross, Issa Rae de Insecure en Rachel, Lil Rel Howery (Get Out) incarne Joey, et Lakeith Stanfield (Atlanta) est Chandler. Tessa Thompson (Creed) joue Monica tandis que Tiffany Haddish (Girls Trip) est Phoebe.

Pas un remake rigolo, une satire piquante

On pourrait croire que Jay-Z a toujours été un fan de « Friends » et qu’il a cherché à rendre hommage à la sitcom dans son clip. Mais ce serait vraiment trop naïf. En réalité, on ne pouvait que se douter que le rappeur de Brooklyn ne pouvait illustrer que de manière forte et engagé le morceau « Moonlight ». Le titre fait référence au film événement de Barry Jenkins et au fiasco de la nuit des Oscars 2017 qui avait vu Moonlight sacré Meilleur film après un cafouillage où le prix avait initialement été remis à l’équipe de Lalaland. « Même quand on gagne on perd » rappe Jay sur le refrain. Pour avoir vu sa femme Beyoncé perdre face à Adele aux Grammy Awards en février dernier, Hov sait de quoi il parle.

En choisissant de reproduire une sitcom populaire avec un casting 100% noir, Jay-Z et Alan Yang s’attaque au problème de diversité et de représentation dans les médias (cinéma et télé) et à la rhétorique selon laquelle le public aurait du mal à s’identifier à des personnages non blancs.

Friends, un Living Single « pour les Blancs »

Dans le clip, les acteurs prennent une pause de quelques minutes et l’acteur principal en costume Jerrod Carmichael interroge le comédien Hannibal Burress sur leur idée. « Pourri c’est vraiment naze, mec. De la grosse merde. (…) Tu vas faire quoi après La Fête à La Maison ou Sacrée Famille avec des Noirs ?« , répond ce dernier.

Living Single

Ici Jay-Z fait une référence claire à la véritable histoire derrière Friends. Peu de gens le savent mais il a été confirmé en début d’année que la sitcom culte était en réalité très inspirée de la série afro-américaine Living Single crée par Queen Latifah. Friends est devenu un show mainstream poussé par la chaîne NBC tandis que Living Single a quasi été effacé de l’histoire. Une réalité que malheureusement beaucoup d’artistes noirs connaissent.

L’excellence noire

Un autre message qui transparait dans le remake est celui de la nécessité pour les artistes noirs de créer leurs propres plateformes. Dans le clip, Jerrod Carmichael se sent tout d’un coup mal à l’aise et quitte le plateau de tournage un brin étourdi et gêné par la scène qu’il doit jouer. En effet ça sonne faux. Ici Jay-Z invite à ne pas tomber dans le mimétisme et à être dans la création d’un art noir authentique.  Une idée bien illustrée par le casting : Issa Rae a créé son propre show et Jerrod Carmichael avait également son propre show sur NBC avant qu’il ne soit arrêté par la chaîne.

La note explicative sur le clip devrait arriver d’ici quelques jours sur la toile et aidera à déchiffrer encore mieux l’intention de Jay-Z?

En attendant, découvrez le clip de « Moonlight » ci-dessous :


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps