Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique Features

In Fact : le nouveau label dédié aux musiques urbaines dirigé par Passi

Depuis un peu moins d’une décennie le marché de la musique enregistrée ne cesse de décliner du fait de la dématérialisation des biens culturels et de la progressive transition vers le digital. Néanmoins il subsiste un marché florissant et en pleine expansion qui se situe de l’autre côté de la Méditerranée : le marché africain.

Si les compilations Dis l’Heure De Zouk ou encore Raï N’B Fever au début des années 2000 annonçaient d’ores et déjà l’incursion des rythmes afro dans l’industrie du disque française, rien ne présageait une telle hégémonie en 2016. Fort des succès des Brackets, P Square, Yemi Alade au Nigeria (d’où est originaire ce style), ces sonorités issues d’un savant mélange de Soukouss, N’dombolo, Makossa et teintées d’électro ont peu à peu colonisé nos oreilles avant de prendre d’assaut les charts et les pistes de danse du monde entier. De Lagos à Kinshasa en passant par Londres, Paris et Los Angeles l’afrobeat est désormais partout.

En France, les précurseurs et principaux artisans de la scène afrotrap se prénomment Y du V ou encore MHD et ont débarqué fin 2015 de manière tonitruante dans l’industrie générant des millions de vues sur Youtube. En plus d’insuffler une nouvelle énergie au marché urbain ces jeunes artistes ont réussi le tour de force de s’affranchir des codes de l’industrie mainstream en s’imposant d’abord comme des phénomènes viraux. Longtemps considérée comme une musique communautaire, le succès grandissant de l’afrobeat fait mentir les idées reçues et a permis à de nombreux chanteurs de s’installer dans le paysage musical français ( Franko – Coller la petite, Maahlox Le Vibeur – Ca sort comme ça sort).

Néanmoins, la formule magique de bon nombre de ces artistes demeure le « Do it Yourself » (clips réalisés à l’aide de smartphones, enregistrements dans des home studios de fortune ou encore mix et masterings spartiates). Il manquait donc véritablement une structure capable de mettre en exergue les talents de demain, de les comprendre afin de les accompagner dans leur développement et leur processus créatif. C’est désormais chose faite avec l’annonce de l’arrivée du Label In Fact. Le dernier né de la maison de disque Warner, a pour objectif de construire un catalogue d’artistes issus de la scène urbaine et de faire des tubes! La structure dirigée par le magna du hip hop Passi, sort d’ailleurs son premier projet multi-artistes Afro Beats Factory le 29 avril prochain avec Meiway, Shado Chris, Franko, A.L.P, Yemi Alade, MZ, Tenny… et fera sa soirée de présentation le 14 Avril au 118 à Paris à partir de 19h en présence d’invités prestigieux.

Plus d’info sur l’événement ci-dessous:

Flyer Label In Fct

Pour assister au concert événement d’Afro Beats Factory, joue et gagne tes places en cliquant sur ce lien !


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps