Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

M.I.A se retire d’un festival suite à ses propos polémiques sur Black Lives Matter

Le 24 septembre prochain, M.I.A devrait être la tête d’affiche du festival Afropunk à Londres. Mais une partie du public ne l’entend pas de cette oreille…

Le mythique festival américain Afropunk a traversé l’Atlantique pour s’installer à Paris pour deux éditions en 2015 et 2016. Cette année, il la joue double en proposant également pour la première fois une date à Londres. Véritable événement durant lequel sont célébrées les personnes et les cultures alternatives noires, Afropunk se veut être un moyen “d’éduquer, de politiser et d’émanciper“. Pour l’édition londonienne, le festival espérait accueillir “des personnes de toutes cultures et toutes origines pour une journée pleine d’énergie positive et de divertissement de qualité” pouvait-on lire dans le communiqué de presse.

mia-afropunk-londres-line-up

Si l’annonce de ce festival a ravi le public londonien, le line-up a déçu une partie des personnes intéressées notamment à cause de la présence de la rappeuse et chanteuse M.I.A. En effet, au mois d’avril dernier, l’artiste britannique avait tenu des propos jugés insultants sur le mouvement Black Lives Matter et sur les artistes qui s’étaient positionnés pour la cause des Afro-amércains à savoir Kendrick Lamar et Beyoncé.

C’est intéressant de constater qu’en Amérique, le seul problème dont on a le droit de parler, c’est les injustice subies par la communauté noire. (…) Est-ce que Beyoncé ou Kendrick Lamar vont finir par parler de la terrible vie des Musulmans ? De celle des Syriens ? Ou de celle de cet enfant Pakistanais ? C’est une question plus intéressante” avait déclaré M.I.A à ES magazine.

beyonce-kendrick-lamar

Beyoncé au Superbowl 50 et Kendrick Lamar aux Grammys ont donné des performances très engagées cette année

Des propos qu’elle avait tenté d’expliquer plus tard sur son compte Twitter, sans vraiment convaincre son audience et plus particulièrement les Afro-américains, principaux offensés. Mais il faut croire que ses propos maladroits ont été mal digérés par une partie de la communauté noire au-delà des frontières américaines.

Sur Twitter, des voix ont commencé à s’élever pour appeler au boycott de la manifestation ou alors au retrait de M.I.A en tête d’affiche du festival :

C’est triste. Je voulais aller à Afropunk Londres mais je ne peux pas donner mon argent pour voir MIA sur scène. Non

Donc…. MIA est la tête d’affiche d’Afro Punk Londres

MIA est horrible. Elle parle mal du mouvement et après elle ne comprend pas pourquoi des gens ne veulent pas d’elle à Afropunk. Casse toi meuf

“Ecoutez j’ai envie d’aller à Afropunk Londres mais MIA doit arrêter de raconter de la merde.

Une utilisatrice de la plateforme en particulier, la réalisatrice Cecile Emeke, s’est montrée particulièrement virulente envoyant une série de tweets innombrables à Afropunk et M.I.A sur leurs comptes respectifs. En inondant les mentions de M.I.A (et en se faisant bloquer dans la foulée), la jeune femme a réussi à obtenir une réponse de la chanteuse.

Désolée je ne jouerai plus à Afropunk. On m’a dit de rester à ma place” a tweeté l’interprète de “Bad Girls” en ajoutant “Il n’y a pas de place pour les 65 millions de réfugiés qui se font bombarder !

La veille, elle avait déjà évoquer l’idée de se retirer du festival devant les nombreuses réactions négatives.

“Si me retirer du show aide la cause et lui permet de vivre alors c’est ce que je ferai

Si les programmateurs du festival Afropunk ne se sont pas encore exprimés sur cette polémique, les représentants de MIA ont affirmé au site Pitchfork que sa présence lors de l’événement était toujours d’actualité.


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps