Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

Pourquoi il ne faut pas rater la performance de Solange au festival We Love Green

solange-knowles-we-love-green-2017

Ce sera certainement son seul concert dans la capitale française dans le cadre de sa tournée européenne. Solange se produira sur la scène du festival We Love Green ce samedi 10 juin, un événement immanquable.

La dernière fois qu’on a vu Solange à Paris c’était en 2013. Son EP True venait de sortir et son hit “Losing You” était joué partout. Disposant d’une fanbase déjà solide, La toute petite salle du Nouveau Casino était bondée. Dans la foule on s’était même fait bousculé par les créateurs de la marque Kenzo qui s’étaient chargés d’habiller la belle pour ce show important. Apres un DJ set assuré par son très bon ami Kindness, Solange avait commencé son concert avec la classe qu’on lui connaît.
Les looks étaient soignés et les pas de danse synchronisés entre elle et son band composé entre autre de son producteur de l’époque Dev Hynes. Ce qui nous avait marqué à l’époque c’est cette voix cristalline et cette sérénité angélique qui émanait de la chanteuse. Nous voilà maintenant, quatre ans plus tard (une éternité) et depuis Solo a fait de ses lives de véritables instants de communion qu’on suit religieusement sur nos écrans de téléphone.
solange-snl-live

Solange au SNL

“@SaintRecords a commencé une vidéo en direct”

Avec la sortie de A Seat At The Table, son 3e album studio, classé numéro un, la jeune femme de 30 ans a multiplié les apparitions live. Il y a d’abord eu cette performance mémorable au Saturday Night Live durant laquelle elle a interprété “Cranes In the Sky” et “Don’t Touch My Hair”. A l’image justement, des deux clips des dits morceaux, Solange et son band, tout de blanc vêtus, formaient un tableau, du genre de ceux qu’on a dû mal à quitter des yeux. Puis il y a eu cette fois où elle a baigné le public dans une lumière rouge étouffante chez Jimmy Fallon. “Sur scène je me sens vraiment valorisée par la couleur rouge. Je crois que quand elle est associée aux femmes c’est une couleur ardente, versatile, forte de caractère“, a-t-elle déclaré lors d’une interview avec Kimberley Drew.

"An Ode to" 2017 Rehearsals Working with these women and their grace, has been pure joy.

A post shared by Solange (@saintrecords) on

Ceux qui suivent Solange sur les réseaux sociaux et plus particulièrement sur Instagram savent également que l’artiste aime montrer les coulisses de ses shows. On la voit se préparer, essayer des tenues mais surtout tester des mélodies et des chorégraphies millimétrées mais fluides. Cette notion de partage est la ligne directrice des performances de la chanteuse et ses musiciens. C’est ainsi que lors de son dernier show, intitulé “An Ode To” elle a investi le prestigieux Guggenheim Museum de New York accompagnée de plus d’une trentaine de musiciens et figurants. Les téléphones étaient interdits et le public présent était prié de venir habillé en blanc, pour faire réellement partie de l’oeuvre. “L’idée de Donald Judd selon laquelle ce qui nous entoure fait partie intégrante de l’art lui même, m’a vraiment marqué dans la manière dont je vois l’art-performance“, précise l’artiste. Présenter son album dans un musée n’est pas un choix anodin. Solange entend bien “casser les murs” des institutions pour s’y installer mais pas sans emmener avec elle ses pairs et ses semblables.

De l’art-performance politique

Impossible aujourd’hui d’ignorer la dimension politique de la musique de Solange mais surtout elle n’hésite pas à le rappeler. Lorsque par exemple elle chante les paroles de “FUBU (For Us By Us)” à un groupe d’amis noirs au festival Primavera ou à un agent de sécurité noir du musée. Car pour cette grande fan de minimalisme et de monochrome, s’il y a bien une couleur qu’elle célèbre sans retenue ni réserve c’est le noir-mélanine et ces 1001 nuances.

Oui les shows de Solange sont un endroit où on célèbre la “blackness” et pas seulement à travers le chant. “Chanter est certainement tout en bas de la liste de ce que j’essaie d’atteindre en tant qu’artiste. Visuellement, à travers plein de différents médiums – à travers la danse, la direction artistique ou la théorie des couleurs..; il y a tellement de choses que je tâte dans lesquelles je ne me suis pas encore entièrement plongée.”, confie-t-elle.

En se laissant la liberté d’expérimenter et de bousculer les codes que sont censés suivre les artistes aujourd’hui, en prenant la parole, Solange s’érige en Sainte Patronne de l’art contestataire version 2017. Dans tous ses mouvements, dans tous ses arrangements, qui nous en mettront plein la vue et les oreilles,  Solange nous rappelle surtout qu’on peut lutter avec sérénité et trouver l’apaisement dans le combat. Ce samedi 10 juin, la tête d’affiche du festival We Love Green invite Paris à sa table pour des retrouvailles qui s’annoncent fortes en émotion.

Prenez vos billets.

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps