Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

On a écouté « Tokooos », le nouvel album de Fally Ipupa

Tokooos de Fally Ipupa est dans les bacs depuis ce matin dans tous les points de vente. Il est également disponible depuis minuit sur les plateformes digitales.

Pour son quatrième album studio, le chanteur congolais a décidé d’opter pour une musique qu’il qualifie de « World ». Ainsi, la présence sur le projet de nombreux artistes internationaux témoigne de cette direction artistique. Pour vous, Trace décrypte l’album Tokooos.

 

Le projet contient dix-huit titres, dont six collaborations avec des artistes tels que MHD, R. Kelly ou encore Booba. Justement, c’est accompagné du Duc de Boulogne que Fally Ipupa avait dévoilé en décembre 2016 le single « Kiname », afin de lancer la promotion de Tokooos.

Fally Ipupa s’est exprimé au micro de Trace, sur la sortie de Tokooos

Et depuis aujourd’hui, les fans du chanteur peuvent désormais écouter l’album dans son intégralité. La rédaction de Trace aussi a pris le temps d’apprécier ce nouvel opus de « Dicap La Merveille »

Les points forts de Tokooos

 

Après plusieurs séances d’écoute, nous avons fini par relever les points forts, mais aussi les points faibles de Tokooos.

Commençons par les notes positives. Fally Ipupa a choisi de s’entourer des artistes les plus en vogue de la scène musicale urbaine. Le risque d’un flop était donc très faible. Donc si on écarte la piste d’une totale déception, qu’est-ce qui a fonctionné ?

Tout d’abord, le succès de « Kiname » n’est plus à discuter. Le titre a permis à Fally de décrocher son premier disque d’or en France. « Eloko Oyo » a également rencontré un franc succès, avec plus de 13 millions de vue sur Youtube. Ensuite, après avoir écouté et réécouté les titres « Na Lingui Yé » avec MHD, « Belle-fille » ou encore le sulfureux « Nidja » avec la participation de R. Kelly ; nul doute qu’ils ont un bel avenir devant eux.

Les points faibles de Tokooos

 

Toutefois le nouvel album de l’artiste de 39 ans contient quelques fausses notes. Le morceau « Jeudi soir» est le premier a nous avoir laissé de marbre. La composition semble bâclée.

« Yakuza » en featuring avec Wizkid est une déception, tant l’affiche semblait alléchante. On ne ressent aucune véritable alchimie entre le chanteur de rumba et le « Starboy », tout au long du titre.

En somme, Tokooos répond tout à fait à la direction artistique que Fally Ipupa avait choisi de prendre. L’album, différent de ce que le chanteur a pu proposer jusqu’ici dans sa carrière, a le mérite d’être plus ouvert. Et une chose est sûre, Tokooos (expression d’approbation en Lingala) vous fera danser et animera vos soirées estivales.


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps