Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
People News

“Ouvrez les yeux” : Pharrell Williams appelle les Américains à se manifester contre le racisme

pharrell-williams-hh-honors

Dans un discours engagé, Pharrell Williams a dénoncé la montée des groupes extrémistes et de leurs discours nauséabonds dans l’Amérique de Trump.

Depuis l’élection de Donald Trump, il y a bientôt un an, de nombreux artistes se mobilisent pour critiquer et dénoncer le gouvernement en place, à leur manière. De John Legend à Chance The Rapper en passant par YG, ils ont été nombreux à utiliser leurs plateformes pour éveiller les consciences.

Alors que l’administration Trump instaure un climat de terreur à l’égard des “minorités”, Pharrell Williams s’est exprimé face aux caméras lors de la cérémonie des Hip Hop Honors ce dimanche 17 septembre.

Tout le monde voit ce qu’il se passe, tout en faisant mine de ne rien voir.”

S’adressant directement au public sur place et aux téléspectateurs, il a déclaré : “Tout le monde voit ce qu’il se passe, et fait mine de ne rien voir. Il va falloir que vous ouvriez les yeux. Ouvrez vos yeux ! Vous n’arrêtez pas de dire que vous ne voyez pas ce qu’il se passe à la télé, ce qui nous arrive . Ouvrez les yeux. Et si vous observez les choses comme je le fais, alors vous saurez comment on en est arrivé là.”

Puis, comme pour arrêter de tourner autour du pot, il a dénoncé le racisme qui règne aux Etats-Unis et donner une idée de comment les groupes extrémistes manipulent les population. “Ne pensez pas qu’ils ne s’en prendront qu’aux Africains-Américains, qu’à la communauté juive ou qu’aux Hispaniques ; ne pensez pas qu’ils ne s’en prendront pas à vous, juste parce que vous leur ressemblez physiquement. Vous devriez comprendre qu’à tout moment, ils peuvent changer d’avis, et alors, il ne s’agirait plus seulement de s’attaquer aux Noirs, aux Blancs […]. Il pourrait alors s’agir de s’en prendre à un certain type de visage, à un certain type de cheveux. Ne faites pas comme si tout cela n’était pas arrivé auparavant. Voilà où nous en sommes aujourd’hui. Moi, je ne suis qu’un tout petit petit petit petit musicien. Genre, un minuscule petit musicien. Mais je suis africain-américain. Le côté africain, c’est ce que j’ai en moi ; le côté américain, c’est là où je vis actuellement. Et si je vis ici, aux États-Unis, c’est pour que la liberté et la justice soient appliquées pour tout le monde.”

On espère que le message est passé.

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps