Culture News

Jenny Alpha, l’icône centenaire de la Martinique

Savez-vous qui est Jenny Alpha ? Femme savante venue de la Martinique ?

Jenny Alpha née à Fort-de-France en 1910, est issue d’une famille mulâtresse bourgeoise et cultivée martiniquaise. Dès son enfance elle est initiée au théâtre — qui deviendra sa passion — par son père. En 1929, à 19 ans elle va à Paris poursuivre des études d’histoire — géographie à la Sorbonne afin de se préparer à une carrière dans l’enseignement. Mais elle met rapidement ses études de côté pour se consacrer au théâtre. Dans la France coloniale de l’époque, la couleur de sa peau étant un obstacle, elle se tourne vers le music-hall où elle commence une carrière de chanteuse en puisant son inspiration dans les sonorités traditionnelles créoles, refusant d’entretenir les stéréotypes véhiculés pas Joséphine Baker.

Elle s’inscrit à l’école de gymnastique et de danse rythmique d’Irène Popard (créatrice de la gymnastique féminine en France) et donne des cours chez lui au poète Robert Desnos ce qui lui permet de rencontrer et fréquenter des surréalistes et personnalités comme Dalí, Soutine, Picabia…

En 1936 elle renoue avec ses racines et rencontre les auteurs et fondateurs de la Négritude : Aimé Césaire, Léon Gontran Damas, Léopold Sédar Senghor. La découverte du concept fut pour elle une révélation. Alors qu’en Martinique on interdit aux enfants de parler le créole, elle apprend paradoxalement à parler sa langue natale à Paris.

Jenny Alpha au sommet de son art

Découvrez la suite de l’article sur Blake’s.fr


Trace News, TV, Radios, VOD, Apps