Culture Livres

Portrait de l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé

Découvrons ensemble la biographie de Maryse Condé en ce Black History Month…

Maryse Boucolon est née en 1937 à Pointe-à-Pitre dans une famille de 8 enfants de la petite bourgeoisie guadeloupéenne. En 1953, à l’âge de 16 ans, elle quitte la Guadeloupe pour poursuivre des études à Paris au prestigieux lycée Fénelon, puis à la Sorbonne où elle étudie l’anglais et obtient une licence ès lettres modernes. Mais son parcours brillant qui s’annonçait tout tracé, est écourté par une grossesse après une histoire passionnelle, avec un journaliste haïtien qui l’abandonnera à l’annonce de celle-ci…

La découverte de l’Afrique

En 1959 elle rencontre et épouse Mamadou Condé, comédien guinéen qui tient le rôle d’Archibald dans la pièce de Genêt, Les Nègres, événement théâtral de Paris à l’époque. A nouveau enceinte elle part avec lui pour l’Afrique, où elle enseignera pendant 12 ans en Guinée, au Ghana, au Nigeria et au Sénégal.

En 1972, elle divorce et continue de séjourner en Afrique. Mais l’expérience est décevante, rejetée par les Africains qui ne la considère pas vraiment comme l’une des leurs, ne parlant aucune langue du pays et faisant partie d’aucune ethnie… Se seront des années de combat en tant que mère célibataire, de chaos et de mélancolie mais qui forgeront la future grande écrivaine… Cette grande lectrice de Frantz Fanon – qui disait que nous ne sommes Noirs que lorsque nous sommes confrontés au monde blanc qui nous enferme dans le même sac –  à la recherche de son identité sur le continent africain d’après l’indépendance, prend conscience que le concept de Négritude cher à Aimé Césaire n’est qu’un rêve ! (En 2012 elle publiera une autobiographie : La vie sans fards où elle évoque avec franchise, intelligence et force ses années douloureuses passées en Afrique subsaharienne).

Découvrez la suite de l’article sur Blake’s.fr


Ecouter la radio Trace