Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Culture Art

Awol Erizku, l’artiste éthiopien qui a photographié Beyoncé enceinte

Viola Davis pour le New Yorker

Tinashe pour The New Yorker

New Flower

New Flower

New Flower

New Flower

New Flower

“Ask the dust” en collaboration avec Sarah Lineberger

The Girl With The Bamboo Earring (2009)

A 28 ans, Awol Erizku, artiste multidisciplinaire voit son art exposé aux yeux du grand public.

Depuis deux jours les photos de grossesse de Beyoncé font le tour du web. Vêtue de peu de choses, de la lingerie ou des voiles, voire complètement nue, la superstar a annoncé qu’elle attendait des jumeaux, une “bénédiction”. Si le sujet , Beyoncé, éblouit dans des décors colorés et fleuris, l’artiste à l’origine de ces clichés brillants est la véritable star de cette série où se mélangent des références au pop art, à La Naissance de Vénus de Botticelli ou encore à des peintures de l’époque victorienne.

Déjà connu du monde de la mode

Né en 1988 en Ethiopie et élevé dans le Bronx à New York, Awol Erizku travaille désormais entre Los Angeles et New York. Photographe, il a travaillé avec de nombreux artistes d’A$ap Rocky en passant par Yasiin Bey et Tinashe et collabore régulièrement avec des magazines de mode comme Vogue ou Vanity Fair. En 2014, il s’était fait remarquer avec sa série de portraits colorés shootés au festival Afropunk.

Awol Erizku dans son studio (c) Awol Erizku

Awol Erizku dans son studio en 2016 (c) Awol Erizku

Un nouvel art vernaculaire

Bien connu du monde de l’art pour ses travaux en tant que peintre et vidéaste, inspiré par les réseaux sociaux (il est très actif sur Tumblr et Instagram) et la musique contemporaine, Awol met surtout les corps noirs et la black culture (au sens large du terme) au centre de son travail. Et pour cela, il n’hésite pas à sublimer les corps de femmes (cf. son exposition photo New Flower) ou à détourner les images des stars du moment. “J’essaie de créer un nouvel art vernaculaire, où mes oeuvres et l’art noir en général seront considérés comme universel” expliquait-il au magazine Complex en 2014. Et qui de mieux que Beyoncé comme sujet pour universaliser son art ?

Jay Z et Beyoncé se sont déjà retrouvés au centre du travail de Awol. Les paroles de “Picasso Baby” accompagnaient une de ses oeuvres. Sur une autre, il avait collé les poils de sa barbe sur un sac H&M à l’effigie de Beyoncé. Quant à cette fameuse photo des Carters au Louvre, il s’avère qu’il en est l’auteur. Leur collaboration sur ces photos de grossesse est donc loin d’être un hasard.

Découvrez plus d’oeuvres d’Awol Erizku dans la galerie ci-dessus.


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps