Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Culture Films

Golden Globes 2017 : ‘Atlanta’, ‘Black-ish’ et ‘Moonlight’ récompensés

golden-globes-tracee-ellis-ross

À la suite de la 74e édition des Golden Globes, retour sur le palmarès et les temps forts de la cérémonie de la victoire de Tracee Ellis Ross au discours de Donald Glover.

On s’en doutait et on n’a pas été surpris. La la land, la comédie musicale du jeune réalisateur Damien Chazelle (Whiplash) avec Ryan Gosling et Emma Stone, a tout raflé sur son passage. Sept nominations, sept victoires : un record !

Mais derrière ce triomphe écrasant, d’autres récompenses ont également rendu cette soirée bien spéciale.

Victoire historique pour Tracee Ellis Ross

tracee-ellis-ross-golden-globes

(c) Jordan Strauss AP

Pour sa première nomination aux Golden Globes en vingt ans de carrière, Tracee Ellis Ross a fait fort en remportant le prix de la Meilleure performance dans une série télé comique ou musicale pour son rôle dans Blackish. Un exploit qui n’avait pas été réalisé par une femme noire dans cette catégorie depuis 34 ans ! Elle succède ainsi à l’actrice Debbie Allen (Fame) qui avait remporté ce prix en 1982.

Tracee Ellis Ross a dédié ce prix à “toutes les femmes de couleur et aux gens pleins de couleurs dont les idées, les histoires et les pensées ne sont pas toujours ni valorisées ni reconnues ni considérées comme importantes“. Bien dit !

L’Atlanta de Donald Glover consacré

Nommés dans les catégories Meilleure série comique ou musicale et Meilleur acteur dans une série comique ou musicale, Donald Glover et sa série Atlanta sont également repartis avec deux trophées !

Dans son premier discours, celui qui est aussi connu sous le nom de Childish Gambino a tenu a remercier tout particulièrement les habitants d’Atlanta (“Merci d’être en vie et d’être des gens incroyables“) et le groupe Migos (qui a fait une apparition dans un des épisodes) pour le morceau “Bad and Boujee”, “la meilleure chanson du monde” d’après lui. On ne va pas le contredire.

L’équipe d’Atlanta

Moonlight de Barry Jenkins, meilleur film de l’année

En lice dans six catégories, Moonlight, le drame de Barry Jenkins sur l’itinéraire d’un jeune Noir gay de l’enfance à l’âge adulte n’aura reçu qu’une récompense. Mais quelle récompense ! Le film composé d’un casting 100% afro a été sacré Meilleur Film Dramatique.

Le film sort en salle le 1er février prochain en France.

Une cérémonie éminemment politique

Première cérémonie de remise de prix majeure depuis l’élection de Donald Trump, les Golden Globes ont donné un certain aperçu des tensions à venir entre le futur gouvernement et le monde des arts et du divertissements.

Honorée ce soir-là du prix Cecil B. DeMille pour l’intégralité de sa carrière, Meryl Streep s’est lancée dans un discours d’acceptation qui n’était pas moins qu’une longue tirade anti-Trump. Sans jamais citer le futur président, l’actrice a rappelé que la majorité des personnes présentes dans la salles étaient “d’origine étrangère”. “Si on les fout tous dehors, vous n’aurez plus rien à regarder sauf le football et le MMA, et ça c’est loin d’être artistique !” a lancé Meryl.

#HiddenFences : le bad buzz qui fait rire et pleurer la toile

L’autre grand moment de la cérémonie ne s’est pas tenu en direct sur les lieux mais sur Twitter. Sur le red carpet, une journaliste demande à Pharrell Williams de lui parler du film Hidden Fences (sic) pour lequel il est nommé. Sauf que, ce film n’existe pas.

La reporter Jenna Bush a en fait mélangé deux films, Hidden Figures et Fences, tous deux mettant en scène des acteurs noirs. Lapsus révélateur que les internautes n’ont pas manqué de relever. “Hey on ne se ressemble pas tous. Un peu de respect pour nos films“, a commenté le magazine Ebony.

Une série de mèmes hilarants s’en est suivie sur les réseaux dénonçant à la fois le comique de la situation mais aussi le manque d’efforts dont font preuve certains médias quand il s’agit de parler de films mettant en scène des personnages non blancs. Le hashtag #GoldenGlobeErrors cache quelques perles :

 

Découvrez le palmarès complet ci dessous :

Meilleur film en langue étrangère Elle de Paul Verhoeven
Meilleure actrice dramatique : Isabelle Hupert
Meilleure comédie, meilleur scénario et meilleur musique et chansons originales : La La Land 
Meilleure actrice de comédie : Emma Stone dans La La Land
Meilleur acteur de comédie : Ryan Gosling dans La La Land
Meilleur acteur dramatique : Casey Affleck pour Manchester by the Sea
Meilleur film dramatique : Moonlight de Barry Jenkins


Du côté des séries télé :

Meilleure actrice dans un second rôle : Viola Davis pour son rôle dans Fences, réalisé par Denzel Washington
Meilleur acteur dans un second rôle : Aaron Taylor-Johnson

Meilleur film d’animation : «Zootopie» du groupe Disney.
Meilleure série dramatique : The Crown
Meilleur acteur dans une série dramatique : Billy Bob Thornton dans «Goliath».
Meilleure actrice dans une série dramatique : Claire Foy qui incarne la reine d’Angleterre dans The Crown.
Meilleure comédie : Atlanta qui suit deux cousins évoluant dans la scène rap de la ville.
Meilleur acteur dans une comédie : Donald Glover pour son rôle dans Atlanta.

Meilleure actrice dans une comédie : Tracee Ellis Ross pour son rôle dans Black-ish.
Meilleure série courte : «The People v. O.J. Simpson: American Crime Story» qui retrace un procès controversé des années 90.
Meilleur acteur de série courte : Tom Hiddleston pour son rôle dans The Night Manager
Meilleure actrice de série courte : Sarah Paulson pour son rôle dans The People v. O.J. Simpson : American Crime Story.
Meilleur second rôle féminin : Olivia Colman pour son rôle dans The Night Manager.
Meilleur second rôle masculin : Hugh Laurie pour son rôle dans The Night Manager.

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps