Trace News, TV, Radios, VOD, Apps

6 infos qui prouvent que Meek Mill n’est pas un rappeur fragile

Meek Mill a dû se battre pour réussir. Parti de rien, il a souvent eu à se relever après avoir été mis au sol par la poisse. Mais sa rage de vaincre exemplaire lui a permis de devenir celui que l’on connait aujourd’hui.

Revenons sur ces faits qui prouvent que Meek Mill n’est pas un fragile. Soucis avec la justice, proches disparus, enfance difficile, le rappeur est loin d’être en mousse.

 

1. Son père est mort alors qu’il était encore enfant

Le rappeur n’a pas vraiment eu le temps de connaitre son père qui se serait fait tuer lors d’une tentative de vol. Meek Mill n’avait que 5 ans… Il a donc grandi dans la pauvreté élevé par sa mère et sa grande sœur. Ses années ont été particulièrement difficiles à vivre pour le jeune Meek Mill qui a mis longtemps avant de retrouver l’usage de la parole.

 

2. Ado, il sortait toujours armé

L’artiste est initié au Hip Hop par le frère de son père : Grandmaster Nell, un MC reconnu sur Philadelphie dans les années 80. Lorsque les deux rappeurs se rendaient à des battles, Meek était connu pour toujours avoir une arme à portée de main. Mieux valait ne pas lui manquer de respect.

 

3. Son 1er feat avec T.I lui est passé sous le nez

T.I a été très impressionné par le talent de Meek Mill lorsqu’il l’a rencontré pour la première fois. En tant que fondateur de Grand Hustle Records, il a immédiatement proposé une collab au jeune rappeur. Mais Meek Mill n’a pas pu saisir cette opportunité. En effet, au même moment, il a été incarcéré pour détention illégale d’armes à feu.

4. Il a du attendre 4 ans avant de publier son premier feat avec Rick Ross

En 2010, Rick Ross publie un message sur Twitter pour demander à ses fans avec qui il pourrait bien enregistrer son prochain son. A l’unanimité, les intéressés choisissent Meek Mill. Le son devait être inclus dans la prochaine mixtape de Meek Mill :  Mais finalement, après de nouveaux problèmes avec la justice, le rappeur se retrouve dans l’impossibilité de publier son album. Il décide donc de quitter le label de T.I. Le feat ne sera diffusé qu’en 2014.

 

5. Son petit protégé s’est fait assassiner à 18 ans

En 2012, Meek Mill décide finalement de créer son propre label : Dream Chasers Records. Il signe alors un artiste prometteur âgé d’à peine 17 ans : Lil Snupe. Le jeune rappeur sera assassiné un an plus tard en Louisiane.

 

6. Assigné à résidence, il ne peut pas toucher d’argent sur son dernier son

Meek Mill vient tout juste d’enregistrer un feat avec Rick Ross et Chris Brown. Mais le juge a été clair : il devra attendre la fin de sa peine pou toucher de l’argent sur ses productions. Le rappeur s’est contenté de publier un extrait accompagné de ce message : “Je ne peux pas sortir cette tuerie gratuitement !”

 

On espère que la malédiction elle aussi sera levée à la fin de sa peine.

 

 

 

 

 

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps