Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique Features

Lemonade : le film-album rafraîchissant de Beyoncé

Ce week-end, Beyoncé a sorti son sixième album tant attendu intitulé Lemonade. Un projet dédiée aux femmes et plus précisément aux femmes noires avec pour fil conducteur le thème de l’infidélité…

Ça valait le coup d’être patient. Après des semaines d’attente et à quelques jours de sa tournée mondiale, Beyoncé a enfin dévoilé son tout dernier projet. Et l’arrivée s’est faite en grande pompe. Comme en 2013 avec son album éponyme, la chanteuse a choisi d’offrir à son public un album visuel. Mais si pour Beyoncé, il s’agissait plus de clips vidéo classiques ajoutés de bout en bout, cette fois on a affaire à un véritable objet cinématographique. Queen Bee nous raconte une histoire avec poésie dont le point de départ est la découverte de l’infidélité de son compagnon narrée du point de vue de la femme. Une manière d’adresser les rumeurs récurrentes sur sa relation avec Jay Z. Oui tout n’a pas été rose dans son mariage.

Un film bourré de références

Si son rappeur de mari prend cher sur la majeure partie de l’album, il n’est pas la seule cible de la diva. À travers de nombreuses références, Beyoncé aborde une problématique qui lui tient à coeur : la situation des Noirs aux Etats-Unis et plus précisément celle des femmes noires. Elles sont d’ailleurs nombreuses dans son film. Serena Williams, Zendaya, Amandla Stenberg, Ibeyi, Chloe et Halle, Quvenzhane Wallis entre autres viennent prêter main forte à Beyoncé pour livrer son message. Un autre beau tableau est celui des mamans des tristement célèbres victimes de crimes policiers Trayvon Martin, Eric Garner et Michael Brown. On y voit également des images personnelles de la famille Carter : les 90 ans de la grand mère de Jay Z, Bey en petite tenue enceinte de Blue Ivy, le second mariage de sa mère… Reprenant les textes de la poète anglaise Warsan Shire ou encore un discours de Malcom X, elle raconte son histoire personnelle mais aussi celle de millions de personnes qui lui ressemblent.

Une Lemonade faite de soul et de rock

Sur le plan musical, Beyoncé est globalement restée loin de la trap de “Formation”. Si on retrouve sa formule classique faite de gros beats déstructurés et de punchlines brutes, la limonade de Beyoncé a un goût de soul et de rock. Sans tomber dans le revival soul 70’s pur et dur, la chanteuse est allée chercher Jack White pour la pièce maîtresse de l’album “Don’t Hurt Yourself” ou encore Ezra Koening de Vampire Weekend et Diplo pour le reggae-dancehallisant “Hold Up”.  Pour la dose de hip hop, Kendrick Lamar et The Weeknd, les deux artistes les plus en vogue du moment sont également de la partie. À sa sortie, l’album de Beyoncé a littéralement cassé Internet et elle nous laisse avec beaucoup à digérer avec ce riche projet qui s’annonce comme un des albums de l’année.

cover-lemonade

 

“Hold Up”

“Don’t Hurt Yourself”


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps