Musique News

Purple Reign, Anti, Malibu : les sorties du mois de janvier !

Chaque fin de mois, TRACE Urban passe en revue les sorties musique des quatre semaines écoulées.  Albums studio, EP’s, mixtapes… Voici ce qui a tourné dans nos casques !

 

On débute l’année 2016 avec du lourd ! Rihanna a sorti son huitième album tant attendu, Anderson .Paak, le protégé de Dr Dre, a sorti un LP impressionnant et Future a repris les mixtapes. Côté français, Lefa et Alpha Wann placent la barre haut pour le rap hexagonal.

 

Rihanna – Anti

rihanna-anti-album-coverRihanna a-t-elle fait un album de R&B ? Pas complètement mais elle s’en rapproche. L’interprète de “Bitch Better Have My Money” a fait languir son public pendant près d’un an avant de dévoiler son huitième album. Si les fans ont été confus à la sortie du single “Work” featuring Drake qui va pêcher du côté du dancehall, ils seront tout aussi étonnés par des morceaux comme “Consideration” perle hip hop soul qui ouvre l’album, “Kiss It Better” clairement inspiré de Prince ou encore “Love On The Brain” trip soul vintage à la Winehouse. Rihanna a également convié DJ Mustard sur le très bon “You Needed Me” et son cher et tendre Travi$ Scott sur “Woo”, mid-tempo saturé et rebelle à l’image du couple supposé. La Barbadienne signe là un de ces projets les plus matures et aboutis. Il était temps.

 

Anderson .Paak – Malibu

malibu Il est LA voix de Compton, le dernier album de Dr Dre et c’était certainement son arme secrète. Anderson .Paak, 29 ans, est peut-être inconnu du grand public, il est déjà une petite star sur la côte Ouest des États-Unis. S’il s’est fait un nom sous le pseudo Breezy Lovejoy, il a cartonné avec son véritable patronyme cette année. Son premier album studio solo Venice n’a pas eu le succès escompté, mais c’est avec Malibu que .Paak va exploser. Pourquoi ? Coincée quelque part entre la flexibilité de Bilal et la raucité de Bobby Womack, sa voix de crooner soul des années 60/70 est exceptionnelle et dégage une émotion à mettre la chair de poule. Une émotion présente sur les seize morceaux de Malibu où le chanteur évoque son enfance difficile et sa vie de galère avec une honnêteté rare. Sur des productions assurées par des poids lourds hip hop tels que Madlib, 9th Wonder et Kaytranada, Anderson .Paak oscille entre chant et rap. Du lourd !

Future – Purple Reign

future-purple-reign-mixtapeFuture ne s’arrête jamais ou alors il ne compte pas s’arrêter maintenant. Le rappeur a eu une année 2015 extraordinaire sortant pas moins de quatre projets : les mixtapes Beast Mode, 56 Nights puis son album DS2 et le projet avec Drake, What A Time To Be Alive. Pour bien commencer l’année, Future sort Purple Reign, une mixtape produite par ses proches collaborateurs Metro Boomin et DJ Esco. On ne change pas une formule qui gagne donc pas de grande surprise sur cette tape, si ce n’est qu’elle est moins “dansante” que ces derniers projets. Un brin répétitif, le projet met en avant le côté un peu plus dark du boss de Freebandz. Future reste fidèle à lui même et c’est à prendre ou à laisser.

 

Boosie Badazz – Out My Feelings (In My Past)

1451626420_8dcc438bb19dd4ca7d4ca7a9f6d36fabEn novembre dernier, Boosie Badazz révélait une bien triste nouvelle à ses fans sur son compte Instagram. Le rappeur de 33 ans était atteint d’un cancer du foie. Et c’est certainement la maladie et la convalescence qui en a suivi qui lui ont inspiré cet album. Si Boosie n’est plus malade – il a été opéré en décembre et il va mieux – cette expérience lui a inspiré un album sincère. Le rappeur y parle de sa vie avec du recul et fait un exercice d’introspection plutôt intéressant. Boosie Badazz a d’ailleurs écrit le morceau phare de l’album Cancer, qui se classe parmi les meilleurs de l’album aux cotés de “The Rain” et “Warning Sign”.

 

Lefa – Monsieur Fall

Lefa_Monsieur_FallIl a tenu ses promesses. Lefa de Sexion d’Assaut promettait du lourd pour son premier album studio “Monsieur Fall” et il n’a pas menti. Sur ses singles sortis en 2015, le rappeur de 30 ans dégageait une assurance qui ne lui permettait pas de se planter.  Sur “Intro” son flow incisif donnait envie d’en entendre plus et c’est chose faite. Sur “Masterchef”, il annoncait clairement qu’il ne serait pas un rappeur de plus surfant sur une tendance (“Wesh les mecs, arrêtez d’faire tous les mêmes flows/Sérieusement, ça commence à m’les casser/Vous croyez vraiment qu’on l’a pas tous écouté/C’putain d’son “Versace, Versace” ?“). Un peu de fraîcheur dans ce rap français ? Oui merci. Seulement voilà, si Lefa fait l’effort d’apporter un autre flow, il n’a pas su résister au cliché du rappeur-chanteur… Et franchement ça, on n’en peut plus !

 

Alpha Wann –  Alph Lauren 2

alph-lauren-2Un an après, Alph Lauren, Alpha Wann du groupe 1995 revient avec le deuxième volet de sa série d’EP. Huit morceaux qui transpirent la nostalgie 90’s sans être pompeux. Alpha Wann a ce flow posé mais technique qui colle parfaitement aux prods de Hologram Lo, Richie Beats et VM The Don entre autres, son point fort. Côté rimes, le rappeur sait se montrer incisif et rentre-dedans comme sur l’egotrip “1, 2, 3” ou très réaliste en témoigne le morceau “Sous Marin”. En tout cas, Alpha n’est pas un rappeur de base et il n’hésite pas à nous le rappeler : “Je suis pas un de ces renois qui se prend pour Kanye ou Drake”. On prend note et on attend la suite.


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps