Trace News, TV, Radios, VOD, Apps
Musique News

Frères 100 : la nouvelle force du rap ivoire

frères-100

Ils font danser avec leur tube “Tchekoubou”, Ezamafuck et Piment sucré forment le groupe Frères 100. Ils nous proposent un rap décalé et bien travaillé. Ils font aussi partie de ces artistes qui incarnent la nouvelle génération du rap ivoire. Sans plus attendre partons à la découverte des Frères 100.

 

 D’un côté il y a Ulrich Kouadio dit Piment Sucré et de l’autre Junior Atron alias Ezamafuck. Les deux rappeurs n’ont pas choisi leur nom de scène “Frères 100” au hasard. Ils ont grandi ensemble à Koumassi, une commune d’Abidjan. Leurs inspirations ? Ce sont des rappeurs tels que Kiff No Beat, Maitre Gims ou encore Kaaris

Des freestyles sur les réseaux sociaux

“Au départ, le tchekoubou c’est un freestyle et devant l’engouement du public, on a décidé d’en faire une chanson entière”

Les deux amis font aujourd’hui sensation avec leur titre “Tchekoubou” qui envahit les boites et les dancefloor. Ce succès,  ils le doivent aux réseaux sociaux et freestyle qu’ils balancent régulièrement sur la toile. “C’est très important aujourd’hui d’utiliser les réseaux sociaux pour se faire connaître”. explique Piment sucré. 

 “On se disait que le son allait plaire, mais pas avec un tel succès”

En effet, chaque freestyle à un thème, une histoire et une sonorité différente. Les rappeurs ne se contentent pas de rap et varient les instrumentales qu’ils utilisent. “Au départ, le tchekoubou c’est un freestyle et devant l’engouement du public, on a décidé d’en faire une chanson entière” précise piment sucré. Depuis le “Tchekoubou” fait parler de lui.  Avec un beat retravaillé par le beatmaker Mr Behi, la chanson présente des punchlines faciles à mémoriser : “Quelqu’un qui rêve avec beaucoup de vergetures c’est Vegedream”, ou encore “S’il y a beaucoup d’eau dans ton verre c’est que ça déborde oh”en référence au chanteur Debordo Leekunfa. “On se disait que le son allait plaire, mais pas avec un tel succès”, explique le duo.

Une image bien marquée

Les frères 100, soignent leur image. Ils le savent, pour être un artiste reconnaissable, il faut avoir sa propre identité. Ezamafuck, fait la différence notamment par sa taille mais aussi par sa teinture rouge. Piment Sucré lui n’a pas hésité à faire des locks blondes. “Au départ, je n’avais pas de tresses, c’est Ezamafuck qui m’a conseillé d’en faire et depuis les gens me reconnaissent plus facilement”, confie Piment Sucré.

Pour le groupe, le rap ivoire est en pleine évolution et il se porte mieux grâce aux artistes tels que Kiff No Beat qui ont apporté un nouveau souffle au rap ivoirien. “C’est pas facile d’évoluer dans le rap ivoire mais comparé à avant c’est dix fois mieux”. Pour l’heure, les artistes travaillent sur la sortie de différents titres dont le concept “Nagadef” tout en continuant à faire kiffer le public.


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps