Sur les Traces de : les chanteuses de R&B français

De K-Reen dans les années 90 à Zaho en 2010, quelles sont les chanteuses qui ont marqué le r&b en France ?

En France comme aux États-Unis où il est né, le r&b a connu son âge d’or dans les années 90 et 2000. Si les chanteuses américaines emblématiques de ce mouvement musical sont encore en place outre-Atlantique (Mary J. Blige, Brandy…), en France les chanteuses qui se sont illustrées sont rares et aujourd’hui oubliées. On a décidé de repartir sur les traces de celles qui ont fait vivre ce style : de celles qui ont lancé le R’n’b à celles qui ont disparu en passant par les chanteuses qui cartonnent toujours aujourd’hui, voici le tour d’horizon des artistes féminines qui ont enflammé le R’n’B.

Les précurseurs du R’n’B en France

On retiendra dans le panel des artistes de R’n’B qui ont marqué, la chanteuse K-Reen. C’est l’une des premières a pratiqué le genre musical. Ses premiers titres « J’en ai Marre » et « Les Mots d’Amour » marquent clairement le début du R’n’B français en 1994.

Mais c’est en 1998 qu’elle se fait véritablement connaître du grand public avec ses morceaux « Tu me plais » en featuring avec Def Bond qui apparaîtra sur la bande originale du film Taxi mais aussi son titre « Le Mensonger » en duo avec Oxmo Puccino.

Dans les années 90, Ophélie Winter s’est également imposée comme une valeur sûre du r&b. Son premier album No Soucy, la place sans conteste dans la liste de ces rares chanteuses qui étaient fortement inspirées par leurs homologues américaines. Son titre “Dieu m’a donnée la foi” reste un classique du genre.

L’arrivée de K-Reen et Ophélie, pour ne citer qu’elles, donnera la voix à d’autres chanteuses.

En effet, Lââm s’impose aussi sur le devant de la scène R’n’B.C’est en 1998 qu’elle se fait connaître avec son titre Chanter pour ceux qui sont loin de chez eux, une reprise du la chanson de Michel Berger. Sa version est un véritable succès et séduit un large public. Le disque s’écoule même à plus de 960 000 exemplaires et se classe numéro deux du Top 50 pendant neuf semaines. Avec elle, suivront la chanteuse Jalane qui s’est rapidement imposé comme l’une des stars du R’n’B avec ses tubes « Cette fois » et « Je sais » et bien sûr Wallen, l’une des figures emblématique de ce style musical. Remarquée en 1999 avec son titre “Celle qui a dit non”, Wallen s’impose clairement comme une figure phare du courant. Son premier album “À force de vivre” sorti en 2001 et produit par Sully B Wax lui permettra d’être nommé aux Victoires de la Musique.

On retiendra aussi la chanteuse Assia, qui après de nombreuses collaborations avec Doc Gynéco ou Stomy Bugsy , se fait une place dans le monde de la musique avec son tube « Elle est à toi » et son opus baptisé « Chercheuse d’Or » sorti en 2000.

 

Dans un registre plus soul, la chanteuse et anciennement rappeuse Kayna Samet fait aussi partie de celles qui ont laissé leur trace.

Aujourd’hui, ces filles du R&B qui ont marqué toute une génération au début des années 2000 ont rencontré des succès commerciaux éphémères et ont vite été remplacé par une nouvelle génération de chanteuses qui oscillent entre pop et r&b. Elles ont alors laissé la place à d’autres chanteuses qui cartonnent encore aujourd’hui.

Les nouvelles princesses du R’n’B

La chanteuse Leslie réussit à s’imposer avec ses albums « Je suis et je resterais » et « Mes couleurs » tous les deux certifiés disque d’or en 2002 et 2004. La jeune femme est produite par le duo de compositeurs et producteurs Kore et Skalp. Ils créeront le collectif “Raïn’B Fever” dans lequel de nombreux artistes feront parti. Ce collectif mélange les plus grands du rap, du R&B et du Raï. L’arrivée du R&B a fait émerger un nouveau courant.

Rohff, Willy Denzey, Leslie, Amine ou encore Faudel en feront parti. Le collectif sortira alors sa première compilation baptisée “Raï’n’B Fever” qui rencontre un véritable succès.

Une nouvelle vague de chanteuse fait alors son apparition. En 2004, on découvre pour la première fois Amel Bent lors de la saison 2 de la nouvelle star. Elle enregistre son premier album « Un jour d’été » la même année. « Ma philosophie » est le premier single tiré de son album. C’est une vraie réussite puisqu’il entre directement numéro 1 des classements.

Souvenez-vous :

 

Parmi elles figure Kenza Farrah. Elle débarque sur le devant de la scène en 2007 avec son album Authentik porté par les titres « Je me bat » et « Appelez moi Kenza ». Elle recevra même en 2008 le Trophée de la meilleure artiste R’n’b lors d’une cérémonie récompensant les artistes hip-hop.

Sheryfa Luna marquera elle aussi la scène R’n’B. C’est la première artiste du genre à obtenir deux numéro 1 consécutifs au top single français avec son premier single « Quelque part » sorti en 2007 et le titre extrait de son premier album « Il avait les mots » qui se classe numéro un des ventes de singles en France.

Il s’ensuivra ensuite le carton du titre « C’est chelou » en 2008 interprété par la chanteuse Zaho. Son titre qui se place dans les 100 meilleurs ventes de l’année est un véritable succès. Tiré de son album « Dima » qui se classe au 80ème rang des ventes pour l’année 2008 en France, révèle la chanteuse et fait d’elle la meilleure artiste francophone lors d’une grande cérémonie.

 

Si le R&B triomphait durant ces années là, aujourd’hui le genre musicale s’est essoufflé en France. Ce phénomène s’explique en parti parce qu’il n’existe pas de représentants de R’n’B chez les filles. La frontière entre le R&B et la pop est désormais franchie et les chanteuses telles que Shy’m, Vitaa ou Amel Bent ont délaissé le R&B au profit de la pop.

Ce mouvement reviendra t-il un jour à nos oreilles ? On l’espère !

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps