Trace News, TV, Radios, VOD, Apps

Maître Gims : “Les gens sont fermés dans le rap”

C’est pour l’émission « 7 à 8 » sur TF1 que Maître Gims s’est confié dans une interview diffusée ce dimanche 18 octobre. Il parle de son passé mais aussi de sa nouvelle vie.

Véritable star du rap français, Maître Gims a su s’imposer dans le monde de la musique. Autrefois connu comme membre du groupe « Sexion d’Assaut » c’est désormais en solo qu’il triomphe dans les charts. Et si tout semble réussir au chanteur, cela n’a pas toujours été le cas. Dans cette interview réalisée par Thierry Demaizère, il revient sur son passé difficile, parle de son rapport à l’argent mais aussi du racisme.

En début d’interview, Maître Gims est revenu sur son enfance. Il a quitté la République Démocratique du Congo avec sa famille pour fuir la dictature de Mobutu et venir en France : «J’arrive ici gamin. On est six. J’ai trois ans. Mes parents ne parlent pas le français. Ainsi a commencé la longue série des squats surpeuplés, des expulsions et des hôtels temporaires. Accueillir six personnes d’un coup, forcément, ce n’est pas évident. Ce n’était pas un orphelinat, puisque nous n’étions pas orphelins, mais il m’arrive parfois d’y penser en ces termes. Les parents n’étaient pas sur place. Ils venaient seulement nous récupérer le week-end. Toujours sans vraie situation, nous allions soit chez des amis qui pouvaient héberger toute la tribu, soit à l’hôtel, soit dans des squats. » a-t-il déclaré.

Il en a parcouru du chemin avant d’en arriver là ! Son premier album solo « Subliminal » sorti en 2013 est un véritable succès. Il enchaîne les tubes avec « Bella », « J’me tire » ou encore « Zombie » le classant ainsi devant Johnny Hallyday avec 3 millions d’euros gagnés en 2014. Un succès qui a fait rager les autres rappeurs français, ce à quoi il répond à ce sujet : « Les gens sont fermés dans le rap. Les rappeurs sont trop fermés, c’est des conservateurs et c’est des gens qui n’aiment pas le changement. Le rap évolue, le rap n’est plus ce qu’il était il y a 20 ans ».

L’ancien squatteur devient ainsi un chanteur multimillionnaire et c’est sans tabou qu’il parle d’argent. Son passé lui permet de se rendre compte de la valeur des choses : « C’est un luxe de pouvoir connaître les deux extrêmes, parce que c’est quand tu n’as pas une chose que tu connais la valeur de cette chose-là ». Mais comment a-t-il vécu cette nouvelle richesse ? Apparemment bien même s’il a eu beaucoup de mal à réaliser : « Quand tu as de l’argent d’un seul coup, tu réalises pas. Quand tu vois les chiffres sur ton compte, tu réalises pas. Et pour te convaincre que c’est à toi, tu vas t’acheter quelque chose de cher. C’est le réflexe que j’ai eu, j’ai acheté une voiture. J’ai flambé, j’ai fait le kéké ».

Maitre Gims est devenu l’un des chanteurs français les plus populaires mais pourtant il n’a pas la nationalité française. Et quand on l’interroge  sur un sujet sensible comme le racisme en France, l’artiste a un avis bien tranché : « Il y a des imbéciles partout. Il y a des Noirs qui n’aiment pas les Noirs. Mais non, la France n’est pas raciste sinon je ne pense pas que je serais là aujourd’hui ».

L’homme à lunettes n’a pas fini de conquérir la France ! En effet, après la sortie de son album « M.C.A.R » le 28 août dernier il enchaîne les projets. Le 14 octobre, il a sorti son autobiographie intitulée « Viser le soleil » dans laquelle il dévoile les moments marquants de sa vie. Ce n’est pas fini, il préparerait également une tournée : le Warano Tour.

Regardez la vidéo :

 

 


Dernières news
Trace News, TV, Radios, VOD, Apps